Actualités
Expositions
26 sep. 2013
Orléans

La Maison de l'Architecture a organisé en partenariat avec le FRAC Centre une exposition intitulée New York Acquarium.

C'est l’agence « Cloud 9 fondée en 1995 par l’architecte Enric Ruiz-Geli à Barcelone qui est l'auteur du projet du New York Aquarium  en collaboration notamment avec l’ingénieur allemand Frei Otto, spécialiste mondialement reconnu des structures en tenségrité (du type voile léger en tension sur de longues portées), aujourd'hui dans les collections du Frac Centre.

Nous l'avons présenté, ici, dans nos locaux, dans le cadre de notre partenariat avec le Frac, pour rendre hommage à l’ouverture des Turbulences, le nouveau bâtiment du Fonds régional d'art cointemporain conçu par les architectes Jacob+Mac Farlane qui coïncide avec le lancement de la 9ème édition des Rencontres internationales de l’architecture prospective, ArchiLab 2013.La Maison de l’Architecture du Centre a été particulièrement heureuse d’accueillir Enric Ruiz-Geli venu exprès de Barcelone et son projet dont les caractéristiques résonnent singulièrement  avec le thème de ces  Rencontres intitulées cette année « Naturaliser l’architecture ».

Au delà-là de cette résonnance, il est un exemple spectaculaire de projet de réhabilitation et de revitalisation urbaine, écologique et économique d’un site phare de la première moitié du XXéme siècle qui était tombé en déshérence ces dernières décennies.Le projet consiste à réactualiser l’aquarium de New York, fondé en 1896 et déménagé pendant les années 1950 sur l’emplacement de l’ancien parc de loisir de Coney Island – developpé quant à lui à partir des années 1870.Depuis les années 1940  cette zone d’amusement populaire a connue un déclin considérable pour des raisons économiques et sociales, pour devenir une friche urbaine avec toutes les problèmes habituels que cela engendre.

A partir du début des années 2000, le réveil du conseil municipal de New York sur ce sujet a permis le lancement d'une véritable stratégie de requalification coordonnée de toute la zone.Kem Koolhaas écrit en 1978, dans son fameux livre « New York Delire » : « Coney Island doit se transformer en une complète antithèse de la Nature, elle n’a pas d’autre alternative que d’opposer à la réalité artificielle de la nouvelle métropole (New York) son propre surnaturel ».A partir de 2005, un « masterplan » est projeté pour le site de l’Aquarium.

Au centre du programme, l’approche architecturale vise délibérément à créer un signal susceptible de devenir l’un des supports majeurs de la revitalisation de Coney Island.Une architecture iconique à l’égale du Centre Georges Pompidou  ou du Musée Guggenheim à Bilbao – un signal urbain très identifiable.En 2006 la Wildlife Conservation Society,  lance un concours international pour la réinvention de l’ancien Aquarium, mondialement connu sur le plan scientifique.

 

La démarche d’Enric Ruiz-Geli vise à créer de nouvelles formes de spatialité en utilisant les technologies numériques. Partisan d’une architecture écologique, biotechnique et non standard, Cloud 9 fait de l’information un véritable matériau de construction.  Usant de toutes les ressources du calcul assisté par ordinateur, l'architecte tente de construire un « paysage naturel » et vivant paradoxal, en faisant sortir la « réalité digitale » des ordinateurs.

 

Le nouvel aquarium inaugure une nouvelle typologie et un nouveau programme associant loisir, éducation, technologie et culture.Le projet lauréat de Cloud 9 (qui ne sera cependant pas réalisé )propose une vaste structure unifiante raccordant l’aquarium aux parkings, aux promenades et aux voies de circulation jusqu'alors déconnectés sur le plan urbain.

Le toit --- partie la plus emblématique du projet-- ne réléve pas d’une couverture à proprement parler mais d’une peau, vivante,  performative qui réagit aux conditions atmosphériques toujours changeantes. Sa projection est conçue à partir d’une analyse minutieuse du fonctionnement organique de la « peau » des spécimens marins.Cette étude biologique vise à inventer tout un système de corrélations entre le fonctionnement d’une « peau » dans le monde naturel et celui d’une « peau-texture » réactive à l’environnement dans le monde de l’architecture.

Dans cette exposition, le projet de « Cloud 9 » est présenté en même temps que les stratégies de requalification du  territoire de Coney Island, afin de démontrer également sa capacité, au-delà de l’architecture, de générer de nouvelles forces urbaines.

Enric Ruiz-Geli a été lauréat du Prix Mies van der Rohe en 1998 et du « Best Building of the World » du World Architecture Festival (WAF) en 2011. Il enseigne à l’Architectural Association à Londres. Il travaille également avec le célèbre sociologue et économiste américain Jeremy Rifkin.
Son parcours professionnel est entièrement à mettre sous le signe de l‘expérimentation. Il s’intéresse à la fusion entre le virtuel et le réel et à l'osmose parfaite entre le bâti et le paysage. Sa démarche le conduit à élaborer des enveloppes réceptives performatives qu'il conçoit comme un mariage d’écologie et de technologie en s'inspirant directement de certain processus de développement de la nature.

Cliquez ici pour télécharger le flyer!
Cliquez ici pour télécharger le master planning du projet!