Actualités
Expositions
24 mai. 2012 - 06 juil. 2012
Orléans

La Maison de l'architecture avait organisé en 2012 une exposition sur l'architecte Jean Tschumi intitulée "Jean Tschumi, Architecture/Echelle/Grandeur"

L’exposition avait comme objectif de mieux comprendre l’œuvre de cet grand architecte suisse et mettre particulièrement en lumière la spécificité et la grande qualité architecturale et constructive de son architecture .

Diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris en 1932, il devient en 1943, directeur de l’École d’architecture et d’urbanisme de l’École polytechnique de l'Université de Lausanne (EPUL) où il enseigne jusqu’en 1961. Il fut l’un des initiateurs et Président de l’Union Internationale des Architectes, dont l’un des grands prix porte toujours aujourd’hui le nom – le PRIX JEAN TSCHUMI.

L’œuvre de Jean Tschumi décline avec une grande virtuosité un large panorama des possibilités architecturales et constructives du béton armé, sous l’influence, notamment, de l’un des grands maîtres de l’architecture moderne française – Auguste Perret. Il aborde aussi bien des bâtiments publics tels que le siège de la Mutuelle Vaudoise Accidents à Lausanne (1952-1956) ou le siège de l’EPUL en 1962, que des bâtiments à vocation industrielle. Le silo à grain pour l’Union des Syndicats agricoles Romands à Renens en Suisse (1956-1959) ; les laboratoires Sandoz à Noisy-le-Sec (1946-1955) ; le siège de Nestlé à Vevey entre 1956 et 1960 ; et, tout particulièrement, les laboratoires Sandoz d’Orléans construits entre 1947 et 1953 qui lui confèrent une réputation internationale.

  • Croquis © DR
    Croquis © DR
  • Croquis © DR
    Croquis © DR

Les laboratoires Sandoz sont l’une des œuvres les plus marquantes de cet architecte suisse. C’est un bâtiment industriel d’un seul tenant qui synthétise les principales orientations de l’architecture moderne entre les années 1930 et 1950. Le bâtiment s’impose encore aujourd'hui’ par sa rigueur constructive et sa recherche particulière des proportions. Il s’agit de l’une des œuvres majeures de l’architecture industrielle en béton armé de l’après-guerre.

Cliquez ICI pour télécharger l'article écrit par Elke MITTMANN paru dans la révue "l'Archéologie industrielle"

À l'occasion de cette exposition la Maison de l'Architecture avait organisé une conference et un débat sur l'oeuvre de Jean-Tschimi, animée par Jacques Gubler, spécialiste en histoire de l'architecture moderne et Bernard Tschumi, architecte et ancien directeur de la Faculté d'Architecture de la Columbia University of new York